2,7 milliards d’humains sont confinés à ce jour à cause de l’épidémie de Covid-19 que nous traversons. Voilà une raison qui explique l’augmentation du trafic Internet et une utilisation plus soutenue des réseaux sociaux à travers le monde.

Un bond de 61% sur les plateformes communautaires

Il fallait s’y attendre. Nous sommes en 2020 et quand on oblige un humain à rester chez lui à notre époque, il se jette sur les écrans. Le smartphone, l’ordinateur, la tablette… Tous les appareils électroniques de la maison y passent. Et pour preuve, selon Omdia le trafic Internet mondial a déjà augmenté de 70% dans les régions du monde où les politiques de confinement sont à leur apogée.

Le trafic internet, le streaming vidéo, les réseaux sociaux et le commerce électronique sont vraisemblablement les quatre domaines qui devraient être les plus impactés (positivement) par les mesures de confinement. Ce graphique montre l’augmentation, en pourcentage, du nombre d’utilisateurs en fonction des réseaux sociaux et de leur tranche d’âge :

Kantar, un cabinet d’études basé au Royaume-Uni, explique que les réseaux sociaux font partie des plateformes qui subissent la plus forte augmentation sur le web. L’étude précise ceci :“à mesure que les pays s’enfoncent dans la pandémie, la consommation des médias augmente dans tous les canaux de communication à domicile. Dans les dernières phases de la pandémie, la navigation sur le web augmente de 70 %. L’engagement dans les médias sociaux augmente de 61 % par rapport aux taux d’utilisation observés habituellement”.

Les plateformes de messagerie instantanée en tête pendant le confinement

C’est WhatsApp qui enregistre la plus forte hausse parmi l’ensemble de tous les réseaux sociaux. En effet, l’application a enregistré une hausse de 40% de son utilisation. Un chiffre qui augmente à 51% pour les utilisateurs habitant dans des pays où le confinement est entré dans sa dernière phase. WhatsApp est sans conteste la plateforme de messagerie préférée à travers le monde. Avec plus de 2 milliards d’utilisateurs, l’application est le réseau social le plus utilisé, juste derrière Facebook.

Dans certains pays, l’utilisation de WhatsApp est spectaculaire. C’est notamment le cas en Espagne où les connexions auraient augmenté de 76% ces derniers temps : un record jamais observé. En Chine, même si les applications ne sont pas les mêmes que chez nous, le constat est le même. Le cabinet Kantar a constaté une augmentation de 58% de l’utilisation de Wechat et de Weibo, les deux plateformes de messagerie préférées des chinois. Sans surprise, ce sont les jeunes consommateurs (les 18-34 ans) qui passent le plus de temps sur les réseaux sociaux pendant cette période de confinement.

De plus en plus d’utilisateurs, mais moins de revenus ?

Attention, le nombre d’utilisateurs croissant sur les réseaux sociaux ne garantit pas pour autant une rentabilité accrue. Certes, c’est un constat positif pour les réseaux sociaux. Les plateformes communautaires sont un excellent moyen de garder un lien social avec nos amis et notre famille. Cependant, les marques sont de plus en plus frileuses et sceptiques à l’idée de dépenser de l’argent sur les réseaux sociaux en pleine crise sanitaire.

Twitter s’est exprimé sur le sujet. Le réseau social confirme que son nombre d’utilisateurs actifs quotidiens est grimpé en flèche : +23% en seulement quelques jours. C’est vraisemblablement sur Twitter que les internautes préfèrent s’informer durant la crise que nous traversons. La recherche de l’information la plus fraîche possible est devenue un véritable sport par les temps qui courent. Oui mais pour autant, le réseau social estime que ses revenus publicitaires du premier trimestre 2020 vont dégringoler. Les résultats définitifs seront dévoilés le 30 avril.

Share This