Bien qu’il ait inquiété Microsoft Teams à cause de sa montée en puissance, Zoom a rapidement fait l’objet d’articles relatant des incidents de sécurité et de confidentialité. Il s’avère que l’application transmettait les données de ses utilisateurs à Facebook, à travers un SDK, même s’il aurait pu être laissé pour une fonctionnalité à venir. Aujourd’hui, l’application ne le fait plus depuis une mise à jour. Cela ne serait pas le seul souci, et les choses vont maintenant se poursuivre dans un tribunal comme le révèle Bloomberg.

Un actionnaire dénonce les incidents de sécurité

Zoom est actuellement banni de certains établissements scolaires aux États-Unis, tout comme de SpaceX et de la NASA. En cause, plusieurs incidents de sécurité qui mettent en danger les données personnelles des utilisateurs. Les deux derniers problèmes connus de Zoom sont la divulgation de données privées d’utilisateurs et le non-chiffrement des données du service. Plus précisément, n’importe quel salarié de Zoom peut accéder au contenu, audio ou vidéo de n’importe quel utilisateur sans son consentement. Michael Drieu, l’un des actionnaires de Zoom est persuadé que cet ensemble d’incidents a affecté le cours de la bourse de l’entreprise. Il aurait de cette façon perdu de l’argent. Il a donc déposé une plainte devant le tribunal de Californie en début de semaine. Zoom a refusé tout commentaire.

Zoom a pris des mesures pour résoudre les problèmes

Eric Yuan, le fondateur de Zoom a partagé un message sur le blog de la plateforme il y a quelques jours. Il a annoncé plusieurs éléments, dont un rapport de transparence et s’est surtout excusé pour la série d’incidents connus par le service.

Il indique par ailleurs que Zoom n’a pas été conçu en suivant la logique induisant que “chaque personne dans le monde travaillerait, étudierait depuis la maison. Nous avons maintenant un ensemble d’utilisateurs beaucoup plus large qui utilise notre produit d’une myriade de façons inattendues, nous présentant des défis que nous n’avions pas anticipés lorsque la plateforme a été conçue. Ces nouveaux cas d’utilisation, principalement destinés aux consommateurs, nous ont aidés à découvrir des problèmes imprévus avec notre plateforme”.

Espérons désormais qu’avec la présence de l’ancien chef de la sécurité de Facebook, Alex Stamos, en tant que consultant externe, la sécurité de Zoom s’améliore rapidement.

Share This